CHC 2014

Les tendances montrent que les crises humanitaires sont plus nombreuses que jamais et par conséquent affectent plus de personnes. Elles frappent les populations de plus en plus urbaines et engagent des réponses globales de plus en plus complexes. Partout dans le monde, les défis des catastrophes et les capacités d’intervention évoluent et les Canadiens continuent de jouer un rôle important dans cette évolution du système humanitaire. Moins de deux ans avant le premier Sommet humanitaire mondiale, qui aura lieu en 2016, nous demandons : quelles sont les contributions des Canadiens au système humanitaire mondial, où leur expertise a-t-elle fait la différence, et comment cela peut être encore exploité pour mieux relever les défis pour l’avenir? Les Canadiens ont beaucoup à offrir et cette conférence espère mettre en valeur ce savoir-faire canadien.

  • Lisez le rapport de la CHC 2014 « En bref: Adaptation et Innovation ».

  • Vous ne pouviez vous rendre à Ottawa pour la conférence? Pas grave, vous pouvez visionner des portions de la conférence en ligne!

  • Vous voulez en apprendre plus sur les points de vue de nos panélistes et leurs projets? Visitez notre blogue –  Urgence et Reconstruction – pour lire leurs dernières contributions!

Suite à la réussite de la première Conférence humanitaire canadienne (octobre 2013), la Coalition Humanitaire, le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), l’Observatoire Canadian sur les crises et l’aide humanitaires (OCCAH), et la Fondation Aga Khan Canada (AKFC) ont collaboré à l’organisation d’une deuxième conférence à l’automne 2014. Compte tenu de l’intérêt exprimé par le secteur, un format de conférence élargi était proposé pour 2014, avec un accent sur ​​l’augmentation du contenu et le désir de répondre aux attentes de haute qualité des praticiens humanitaires les plus expérimentés du Canada. La Fondation Aga Khan Canada a accueilli la conférence à la Délégation de l’Imamat Ismaili à Ottawa les 4 et 5 décembre 2014.

b1

Les thèmes de la conférence:

Axé à travers le prisme de l’expérience et les contributions du Canada, la CHC 2014 a fait appel aux soumissions organisées autour des thèmes suivants :

1) La gestion des risques de catastrophes

La réduction des risques de catastrophes, comprenant la gestion des catastrophes, l’atténuation et la préparation aux catastrophes, est intrinsèquement reliée au développement durable. Ces thèmes impliquent de nombreux secteurs de la société et du gouvernement, et de multiples acteurs des secteurs professionnels et privés. Sous cette thématique, les panélistes et/ou soumissions d’articles présenteront les plus récentes réflexions sur la gestion des risques de catastrophes, les stratégies, les innovations et adaptions qui ont été développées et appliquées au Canada et à l’étranger.

2) Réponse : secours, relèvement et reconstruction

Ce thème a pour but de présenter les défis et les innovations mises en pratique par un large éventail d’acteurs œuvrant suite aux catastrophes et ceux qui opèrent dans les situations d’urgence complexes, notamment dans les opérations de relèvement et de reconstruction. Dans cette catégorie, le comité de sélection est particulièrement intéressé par des panels et/ou articles mettant en valeur les relations existantes entre les différents domaines d’intervention.

3) L’éthique, la politique et la théorie : l’humanitaire au 21e siècle

L’action humanitaire a grandement évolué dans l’histoire récente. Des zones de conflit à la diplomatie internationale, l’action humanitaire a été façonnée par de multiples forces sociales, économiques et politiques, les nouvelles technologies et la mondialisation. Quel rôle a joué le Canada dans cette évolution et comment les acteurs canadiens peuvent-ils s’engager à l’avenir? Les soumissions prisées dans cette catégorie seront évaluées selon leur habileté de présenter les orientations futures de la réponse humanitaire. Ces panels vont nous aider à réfléchir sur les meilleurs pratiques et politiques de l’action humanitaire.

b2

Objectifs de la conférence:

CHC 2014 invite les praticiens de l’action humanitaire, les membres du gouvernement et de l’administration publique, du milieu universitaire, de la recherche et du secteur privé à partager leur expertise et leurs contributions dans le domaine de l’action humanitaire :

  • Les praticiens de l’aide humanitaire comprennent ceux des organisations non-gouvernementales nationales et internationales, les donateurs, les militaires, les organismes des Nations Unies et des représentants des Sociétés de la Croix -Rouge et du Croissant-Rouge.
  • Les membres du gouvernement comprennent les élus, administrateurs et fonctionnaires de tous les paliers qui sont impliqués dans les éléments de la gestion des catastrophes et des interventions, au Canada et à l’étranger.
  • Les universitaires comprennent les membres de facultés et spécialement les étudiants gradués ou en cours de graduation engagés dans l’enseignement, la recherche et le débat public.
  • Le secteur privé comprend (mais n’est pas limité à) des gestionnaires, des ingénieurs, des agents d’assurance, des architectes, des experts techniques, des cartographes de crise, les logisticiens, les évaluateurs et concepteurs ayant une expérience ou un intérêt dans le domaine de la gestion des catastrophes.